Menu

Vous avez dit une société pudique ou puritaine ?

Vous avez dit une société pudique ou puritaine ?



Vous avez dit une société pudique ou puritaine ?

Tu parles !! S’il y a bien un pays aux mœurs démesurément déréglées, c’est bien le nôtre. Un pays où ce qui s’y vend le mieux reste bien entendu le sexe ou tout ce qui s’y rapporte. On regarde par le trou des serrures, s’occupe de la vie licencieuse d’autrui et glose sur les codes érotiques, tout en se voilant d’une certaine pudeur qui n’est en réalité que supercherie. Vous avez entendu le chœur des pleureurs du weekend ?

L’une de ces folles du logis a osé avouer ses fantasmes. Oui, il ne s’agissait que de fantasmes, et la voilà presque lynchée. La donzelle en mal de mecs voudrait qu’on la gâte au lit chaque jour. De quoi rendre le mec le plus coriace impotent au bout de quelques semaines de ce rude exercice qui va finir par se transformer en torture. Mais voilà qu’une telle déclaration chaude, il est vrai… Nous a fait oublier les vrais problèmes de ce pays qui sont de tous ordres. La pédophilie et l’homosexualité gagent du terrain. On continue encore à tirer sur la gouvernance de Diouf et Wade. Conteste des études quand ça ne nous arrange pas.

Comme ce classement de troisième rang qu’occuperait le Sénégal en matière de chômage ? Ok, nous sommes loin du classement. Le pays se porte mieux, la vie n’a jamais été aussi belle, des emplois se créent par centaines de milliers. Il n’empêche, chaque jour des jeunes empruntent des pirogues de fortune pour un ailleurs meilleur et qui s’apparente à un suicide collectif. Ils y meurent bêtement et ça, c’est le plus grand drame de l’émigration clandestine. Ce n’est pas en contestant ou en faisant porter le chapeau à d’autres que l’on va sortir le pays de sa situation actuelle.

Ce n’est pas non plus comme cela que l’on aidera celui que l’on a élu pour panser les blessures faites par ses prédécesseurs. Ce pays a un grand problème. On déblatère plus qu’on ne travaille, masquant des carences pour leurrer celui qui nomme et dégomme. Foin de supercheries, messieurs et dames, au boulot ! De l’action à la place des discours creux. Quant à la société sénégalaise, elle est ce qu’elle est. Sexuellement déréglée on vous dit ! Et ce n’est pas notre amie Ndella Madior Diouf qui nous démentira… 


Kaccoor Bi.

Mardi 20 Octobre 2020
La Rédaction / Samboudiang Sakho