Menu

Quand Sonko dribble la presse !

Quand Sonko dribble la presse !



Quand Sonko dribble la presse !
Du mois de février à celui d’août en cours, le président de Pastef Les Patriotes a effectué au total neuf (9) sorties médiatiques. Le candidat sorti 3ème à la dernière présidentielle, Ousmane Sonko, a toutefois évité le jeu des questions-réponses avec les journalistes, préférant se contenter de déclarations où il déroule seul sa communication, sans contradiction ou autres questions qui fâchent.
 

Cité tout au début du mois de février de l’année en cours, dans une plainte pour viol et menaces de mort avec usage d’arme, par Adji Sarr une jeune masseuse professionnelle, le leader de Pastef-Les Patriotes semble avoir adopté une nouvelle forme de communication politique.

Ousmane Sonko préfère, depuis le début de cette affaire sulfureuse où politique et mœurs ont été très proches, faire des déclarations à la presse. Une occasion pour lui de se défouler seul, durant plus d’une heure de temps, sur la «mauvaise gestion» du pays par le régime Macky Sall.

Deux fois dans le mois, le député «farouche» opposant au régime en place invite la presse pour des déclarations tonitruantes, souvent uniquement en langue nationale Wolof, sans la séance des questions réponses comme on pourrait s’y attendre, dans un format de conférence de presse. Il en est ainsi de ses sorties et de ses 9 déclarations depuis février dernier, à savoir celles du 7 et 25 février, du 2 et 8 mars, ou encore du 10 et 18 juin, sans oublier celles du 2 et 30 juillet, et enfin du 6 août dernier.
A l’occasion de ces rencontres, l’ancien Inspecteur des Impôts et domaines, radié de la fonction publique par décret présidentiel, n’a pas permis aux journalistes de placer la moindre question. Il se limite à sa déclaration. La seule fois où le leader de Pastef Les Patriotes s’est adonné au jeu des questions réponses avec un journaliste, c’était le 22 avril dernier.
Cependant, le face-à-face appelé “Grand entretien“ s’est fait sur la chaine “Jotna Media Groupe“, avec un journaliste membre du parti Pastef-Les Patriotes. Durant plus de 2 tours d’horloge, un plateau a été offert à Sonko pour critiquer le régime, s’expliquer sur certaines affaires, informer sur son programme, entre autres.

 

Sa page Facebook constitue par ailleurs l’un des supports communicationnels le plus utilisé avec son nouveau format communicationnel. Toutes ses sorties télévisées sont retransmises en direct sur ce réseau social, via la chaine Jotna Tv. C’est aussi sur cet espace qu’il partage ses écrits, même ceux en langue wolof (4 avril, 12 mai, 14 juillet 2021).

Quelquefois, son compte Twitter lui vient en appoint dans sa communication. Il reste aussi constant que le très «virulent» opposant au régime de Macky Sall n’a plus pris part, sur un plateau télévisé ou une radio privée de la place, à une émission politique, où il sera loisible aux journalistes de lui poser des questions sur quasiment tout. Une forme communicationnelle qui suscite moult interrogations sur le pourquoi de ce changement radical, ainsi que sur les objectifs visés par le leader de Pastef, sans oublier sur l’efficacité d’une telle démarche.

JEAN MICHEL DIATTA

Jeudi 12 Août 2021
La Rédaction / Samboudiang Sakho