Menu

NIAGUIS : La foudre tue deux jeunes et blesse trois autres

Deux adolescents ont été tués et trois autres blessés par la foudre vendredi en début de soirée à Agniack Petit, un village de l’arrondissement de Niaguis, dans le département de Ziguinchor, au sud du pays.



Les jeunes ayant péri lorsque la foudre a frappé le village sont respectivement âgés de 14 et 16 ans. Parmi les blessés, deux sont des jeunes filles. ‘’Vendredi, vers les coups de 19 heures, des jeunes qui jouaient au football dans la rue ont reçu une décharge électrique violente. Deux d’entre eux ont été tués sur le coup. Trois autres personnes sont blessées dont un grièvement’’, a notamment confié à l’APS le sous-préfet de Niaguis, Magatte Ndiaye.


Dans l’après-midi de vendredi, plusieurs localités ont été arrosées de pluies, accompagnées parfois d’orages et de vents. ‘’Les jeunes tentaient de fuir pour s’abriter dans les maisons, mais la foudre s’est abattue sur eux’’, a précisé le sous-préfet.
Il a confié que les deux corps avaient été conduits à la morgue de l’hôpital de la Paix de Ziguinchor.


Parmi les trois jeunes blessés, un est dans état compliqué. Il est en train de recevoir des soins au service d’urgence de l’hôpital de la Paix de Ziguinchor. ‘’Les deux autres blessées sont des filles. La foudre ne les a pas touchées. Mais elles sont prises de panique. Elles souffrent de traumatismes, d’intenses palpitations et de crise de panique. Elles sont prises en charge au district sanitaire de Ziguinchor’’, a ajouté M. Ndiaye.
Avec Aps
 
 
. Dans la commune de Niaguis des jeunes ont été interpellés et envoyés en prison parce qu’ils ont enlevé des bornes qui ont été clouées sur leurs terres. Pour Ousmane Sonko, ces jeunes doivent être libérés. "Ils n’ont pas leurs places en prison. Ils avaient le droit de déplacer ces bornes. En Casamance on n’a pas le droit de réclamer. Il y a des abus dans la région C’est pourquoi, nous interpellons solennellement le Président de la République Macky Sall afin qu’ils puissent libérés ces jeunes dont le seul tort est d’avoir mené des combats citoyens. Il y a même une société dénommée «Toit du Sud» qui a morcelé des parcelles avant de les vendre à la coopérative douanière."

" Je tiens pour responsable le Chef de l’Etat Macky Sall. J'attends de mettre la main sur la mairie aux prochaines locales pour restituer à toutes les personnes victimes de cette boulimie foncière leurs terres", a conclu Ousmane Sonko
Samedi 28 Mai 2022
La Rédaction / Samboudiang Sakho