Menu

NAVIRE « ALINE SITOE DIATTA » La troublante immobilisation

NAVIRE « ALINE SITOE DIATTA » La troublante immobilisation



NAVIRE « ALINE SITOE DIATTA » La troublante immobilisation
Où est le bateau « Aline Sitoe Diatta » ? C’est la question, sans réponse, qui brûle sans nul doute les lèvres de beaucoup d’usagers de la ligne maritime Dakar – Ziguinchor. Sa dernière apparition remonte au 16 mars 2020. Suite à la détection d’un cas suspect au coronavirus qui s’est d’ailleurs révélé négatif, l’administration du Consortium sénégalais d’activités maritimes, (Cosama), avait annoncé l’arrêt des rotations pour une durée de 30 jours. Voilà maintenant plus de 500 jours que le navire n’est pas remis à flot. Dix-huit mois de silence ! Et aucune communication n’a été faite pour expliquer cet arrêt prolongé. Au niveau de l’administration du Cosama, c’est l’omerta. Aucun responsable ne souhaite se prononcer sur cet arrêt inexpliqué et inexplicable du bateau « Aline Sitoë Diatta ». Une source très au fait des activités maritimes soutient que l’immobilisation du bateau est liée à un problème de gestion. « Le Cosama n’a pas les moyens de réparer ce navire », soutient-elle, tout en confiant ses minces espoirs de revoir ce bateau remis à flot. « Je ne pense pas qu’on reverra ce bateau assurer la desserte maritime Dakar-Ziguinchor ». Cette situation floue plonge les usagers dans le doute et l’incertitude. Parce que depuis la reprise des rotations, le 22 septembre 2020, c’est un navire de 212 places qui assure la desserte entre Dakar et Ziguinchor, 2 fois la semaine. Or, le bateau Aline Sitoe Diatta a une capacité de 490 places et de plus de 150 tonnes de fret, sans oublier l’escale observée à l’île de Carabane. Une escale qui contribuait beaucoup au désenclavement de certains villages insulaires de la Casamance. Mais aujourd’hui avec le navire de 212 places, Aguène ou Diambone, les capacités de transport sont revues à la baisse et l’escale de Carabane suspendue. Si le Covid-19 a été le prétexte idéal pour immobiliser le bateau « Aline Sitoë Diatta », ce même coronavirus plaide en faveur de son retour parce qu’il est plus spacieux et plus aéré pour faire respecter les mesures barrières et le protocole sanitaire. Sinon, le Covid-19 ne serait qu’un faux prétexte afin de dissimuler les réelles causes de cet arrêt que rien ne justifie. : Toutefois, après d’éventuelles explications du Cosama sur la situation du navire « Aline Sitoë Diatta », il serait bien de poser le débat sur la gestion des trois bateaux par le même armateur. Pour une qualité du service sur la ligne maritime Dakar – Ziguinchor, l’idéal serait de faire un appel d’offres et de désigner 2 voire 3 armateurs pour l’exploitation commerciale des navires « Aguène », « Diambone » et « Aline Sitoë Diatta ». Ce monopole du Cosama sur la desserte maritime Dakar – Ziguinchor annihile toute possibilité de choix des voyageurs et ouvre la voie à une gestion où la satisfaction du client est reléguée au second plan. Papa Moctar Sélane
Vendredi 20 Août 2021
Samboudiang Sakho