Menu

Le maire de Thiès, Talla Sylla, corse la guérilla administrative contre les primo votants

Le maire de Thiès, Talla Sylla, corse la guérilla administrative contre les primo votants



Le maire de Thiès, Talla Sylla, corse la guérilla administrative contre les primo votants

Après avoir fermé les services d’état civil pendant 15 jours, officiellement pour désinfecter le Variant Delta, il vient d’instaurer de nouvelles mesures dilatoires pour contrer le recours en annulation de Pastef contre sa décision de fermeture et empêcher les primo votants de disposer des pièces nécessaires pour s’inscrire sur les listes électorales.
Pour la délivrance des actes d’état civil (extraits, copie littérale), il faut s’inscrire sur une liste, à 6h du matin, pour espérer faire partie des « lauréats » qui pourront déposer leur demande.
Par contre, pour les certificats de résidence, Talla Sylla refuse CATÉGORIQUEMENT de les délivrer. Il renvoie systématiquement aux autres mairies des communes avoisinantes.
Avec ce système digne du fonctionnement d’une ville sous occupation militaire, comment les citoyens et primo votants vont avoir du temps pour déposer une Carte d’identité Cedeao et s’inscrire sur les listes électorales?
Ces méthodes de punition collective des populations pour empêcher l’inscription sur les listes électorales sont une POLITIQUE OFFICIELLE bénie par Macky Sall lui-même.
Dakar Plateau, Notto Diobass….Désormais, il faut plus de pièces pour obtenir un certificat de résidence qu’un passeport diplomatique.
Macky a fait des élections locales, un RÉFÉRENDUM pour son troisième mandat.
Il espérer, grâce au sabordage du processus électoral et l’élimination judiciaire des opposants, gagner par KO technique avec le soutien du Conseil constitutionnel infiltré désormais par Badio Camara, véritable chambellan du roi Macky.
Pastef Thiès va, de nouveau, commettre un huissier de justice pour constater les carences, détournement de pouvoir et abus d’autorité de Talle Sylla.
Un appel à manifestation sera lancé devant la mairie pour exiger de Talla Sylla, le respect des lois et décrets qui imposent au maire da garantir la continuité et le fonctionnement régulier du service public d’état civil.
Amadou Ba Pastef Thies

 



 
Mardi 10 Août 2021
La Rédaction / Samboudiang Sakho