Menu

Gris Bordeaux et les nervis

Gris Bordeaux et les nervis



Gris Bordeaux et les nervis
Le leader de l’écurie de Fass, Gris Bordeaux, a été surpris hier d’entendre qu’il faisait partie des nervis en rescousse aux forces de l’ordre pour casser du manifestant. Il dément et renseigne qu’il se trouvait au tribunal de Pikine pour apporter son soutien à son frère, le lutteur Bébé Saloum qui a été déféré au parquet dans une affaire de faux billets. Il saisit l’occasion pour mettre en garde les lutteurs qui s’adonnent à cette activité dangereuse.Il promet de radier de l’écurie tout lutteur qui sera identifié.
Jeudi 4 Mars 2021
La Rédaction / Samboudiang Sakho