Menu

Fada et compagnie demandent le report des locales



Fada et compagnie demandent le report des locales
Sur la situation politique nationale, LDR/YEESAL salue la poursuite des travaux du dialogue national qui devront aboutir à des consensus forts autour de problématiques qui structurent le quotidien de nos compatriotes.
 

Réuni ce vendredi 19 septembre 2020 en visioconférence, le Comité Directeur des Démocrates réformateurs a demandé le report des prochaines locales, prévues en mars 2021. Modou Diagne Fada et ses camarades pensent que les travaux sur le fichier doivent d’abord être finalisés.

Modou Diagne Fada et ses camarades demandent un report des élections locales, prévues en mars 2021. Ils l’ont fait savoir dans un communiqué parvenu à « L’AS ». « Sur la situation politique nationale, LDR/YEESAL salue la poursuite des travaux du dialogue national qui devront aboutir à des consensus forts autour de problématiques qui structurent le quotidien de nos compatriotes. En cela, compte tenu des délais assez courts pour la tenue des locales, à six mois de mars 2021, un report de quelques mois s’impose pour finaliser les travaux de la commission sur le fichier notamment son audit, sa réouverture, l’élaboration de cartes d’électeurs pour les primo votants, la période contentieuse entre autres», informent les Démocrates réformateurs qui tenaient une réunion, en visioconférence, vendredi dernier.

A l’issue de cette rencontre virtuelle, les membres du Comité directeur du parti ont demandé aussi «aux structures à se redynamiser dans la perspective de la tenue du premier congrès de LDR/YEESAL courant 2021».

A cet effet, Fada et Cie ont instruit la Direction des Structures à s’atteler à l’impression de nouvelles cartes de membres et la poursuite du montage des sections. Par le Dg de Sonacos et ses partisans ont exprimé leur compassion et leur solidarité aux populations éprouvées par les fortes pluies sur l’étendue du territoire national. Ils ont précisé également que leur parti « s’engage aux côtés de l’Etat pour la prise en charge etl’appui de ces familles à retrouver leur dignité et leur espoir d’une vie meilleure».

En cela, le Comité directeur salue la réaction rapide du Président de la République d’octroyer une enveloppe de 10 milliards de FCFA pour soulager les populations résidant actuellement dans les eaux». Le Comité directeur de LDR/YEESAL tient à rappeler que des efforts considérables ont été faits par l’Etat sénégalais pour lutter contre ce phénomène depuis des années. «Le Président SALL, dès son arrivée en 2012, a été très sensible à cette situation et a mis en place le programme décennal de lutte contre les inondations dont la mise en œuvre a permis à beaucoup de localités comme Kaffrine, Dalifort, Yoff, Nioro, entre autres de sortir des inondations», concluent les Démocrates réformateurs.

 
Lundi 21 Septembre 2020
La Rédaction / Samboudiang Sakho